Vue chez Cécile et irresistible, la mallette de notre enfance. Cécile propose sa fiche, il ne reste plus qu'à faire.

Mêmes tissus que sa première version mais sans froufrous (Desperathusband n'en veut pas, à croire qu'il va se promener avec) et en rajoutant des attaches pour crayons à l'intérieur. 

Ca n'arrrive pas à la cheville de notre chère Cécile, mais j'avoue ne pas avoir comme elle 25 doigts (en béton) et que j'ai eu du mal parfois (grande pensée pour les mains des cordonniers).

Mallette1b

Mallette1a

(et il

y en

a qui

disent

que je

ne finis

rien.....)